ACTUALITE


LA LETTERA AMOROSA

 
(et autres poèmes en Archipel)

RENE CHAR

le samedi 21 février à 17 h à SETE

Atelier Spirale - Autour de l’Exposition : "34200 SEXE"

13, rue Rouget de l’Isle 34200 SETE

 
Choix des textes - Conception : Hadda Djaber

Avec Hadda Djaber et Sophie Lenoy

Oud, ney (flute orientale), percussions : Hassan Abd Alrahman

 la lettera amorosa
 
... Je te chéris. Tôt dépourvu serait l’ambitieux qui resterait incroyant en la femme, tel le frelon aux prises avec son habileté de moins en moins spacieuse...

 

(Extrait La lettera amorosa)

 

 « Amants qui n’êtes qu’à vous-mêmes, aux rues, aux bois et à la poésie ; couple aux prises avec tout le risque, dans l’absence, dans le retour, mais aussi dans le temps brutal ; dans ce poème il n’est question que de vous. »

René Char

Né en 1907 à L’Isle-sur-la-Sorgue, René Char se passionne très tôt pour la poésie et est publié dès 1929. René Char rallie le mouvement surréaliste mais le quitte en 1935 refusant tout embrigadement. On peut dire néanmoins que la traversée du surréalisme a été déterminante dans son œuvre. René Char entame alors un travail de poète plus personnel, trouvant son inspiration et ses influences dans les rencontres humaines qu’elles soient d’amour ou d’amitié. Après une mobilisation éphémère pendant la « drôle de guerre », cet homme à la constitution solide s’engage dans la résistance et cesse par conviction toute publication pendant cette période. Feuillets d’Hypnos, Fureur et Mystère, Lettera Amorosa, comptent parmi les plus beaux recueils de poésie aujourd’hui. Et celui qui fût selon Albert Camus le « plus grand poète vivant » s’éteignit en 1988, laissant une œuvre d’une beauté infinie à une époque qui pourtant fût celle de cette insoutenable barbarie contre laquelle il s’éleva.

 

SAMEDI 21 février 2015 à 17 h

Autour de l’Exposition "34200 SEXE"

ATELIER SPIRALE

13, rue Rouget de l’Isle 34200 SETE

 
 

AU FIL D’UN FLEUVE


VLADIMIR MAIAKOVSKI, un poète sans concession

 

DEUX VOIX

UN VIOLONCELLE

Spectacle sous forme de cabaret poétique

Montage de textes - conception : Hadda Djaber

Avec Maxime Cella - Hadda Djaber

Violoncelle : Vincent Magnan

 

 De l’engagement futuriste à la révolution d’octobre 


En respectant la chronologie de l’œuvre et la rythmique de l’écriture de Maïakovski ce cabaret poétique propose au public d’entrer dans l’univers singulier d’un immense poète qui a marqué non seulement son époque mais également influencé de nombreuses générations d’auteurs dans le monde dont les écrivains américains de la « Beat Generation » : De « Tragédie » à « La flûte des vertèbres », « 150 000 000 », « J’aime » « le nuage en pantalon »… extraits de pièce de théâtre, de vers, de proses, où la passion amoureuse, l’art et la révolution s’entremêlent car, pour Maïakovski, la révolution doit aussi transformer le mode de vie, les rapports entre les individus, l’amour, l’homme et la femme, l’idée même du bonheur.
 

Vendredi 13 et Samedi 14 mars à l9 h 30

BATEAU LAVANGE (Saône)

Face 33, quai Fulchiron

69002 LYON 

(spectacle suivi d’un buffet dinatoire - Réservation indispensable - 0664094143)
 

PRINTEMPS DES POETES 2015 


VLADIMIR MAIAKOVSKI

 
Par son histoire, sa fougue, ses combats et son engagement dans le mouvement futuriste et la révolution russe de 1917, Vladimir Maïakovski s’inscrit naturellement dans ce printemps des poètes dédié à l’ « insurrection poétique ». Maïakovski est un des plus grands noms de la poésie russe contemporaine dont il a puissamment contribué à créer le nouveau visage. Il a également influencé la poésie mondiale et notamment Nazim Hikmet et les écrivains américains de la Beat Generation.
Né en 1893 en Géorgie Vladimir Maïakovski entre aux Beaux-Arts en 1910. Il se rapproche des futuristes. Il affirme alors une conception révolutionnaire du langage poétique et devient une des figures de la bohème moscovite. Sa forte personnalité et sa voix aiguisée ne lui valent pas, loin de là, que des louanges. Très lié à Elsa Triolet dont il fut l’amant il rencontre sa sœur – Lili Brik – et en tombe éperdument amoureux. Cette passion va durer de nombreuses années et nourrir la majorité de son œuvre.
Ses positions radicales le conduisent au premier rang des créateurs enthousiasmés par la révolution de 1917 ; il adhère au Parti Ouvrier Social-démocrate de Russie (bolchevik) et s’engage avec passion. Doué d’une grande capacité de travail, créateur dans de nombreux domaines, il est à la fois directeur de revues, dessinateur d’affiches, auteur de théâtre, scénariste, acteur, conférencier, organisateur d’expositions.
De son engagement dans le mouvement futuriste à son entrée dans le parti parti bolchevik : tragédies, poèmes d’amour ou poèmes liés directement à cet événement planétaire que fut la révolution d’octobre, il a produit une œuvre gigantesque où la parole poétique et lyrique est portée à son paroxysme, On peut considérer que Maïakovski a révolutionné la poésie la libérant du cadre trop étroit des anciennes conventions.
Maïakovski laisse des textes d’une beauté sublime où rien n’est laissé au hasard. Son intransigeance artistique était immense et cet engagement hors du commun l’a conduit à être sans concession à l’égard de la médiocrité bureaucratique. Ses adversaires ne manquèrent pas de manœuvrer dans les allées du pouvoir ce qui n’aida pas Maïakovski,en proie alors à un grand désespoir. Il mit fin à ses jours le l4 avril 1930.
 


 

 
 

Revenir en haut de la page